LA TREIZIEME CONFERENCE MINISTERIELLE (CM13) DE L’OMC, ABOU DHABI  

LA TREIZIEME CONFERENCE MINISTERIELLE (CM13) DE L’OMC, ABOU DHABI  

La treizième conférence ministérielle (CM13) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) se tiendra à Abou Dhabi, Émirats Arabes Unis, au Moyen-Orient du 26 au 29 février de cette année 2024. Ce sommet du commerce multilatéral sera présidé par le ministre du commerce extérieur du commerce du pays hôte, Thani Bin Ahmed Al Zeyoudi. Il importe de souligner que la directrice de l’institution l’économiste Ngozi Okonjo Iweala est à sa deuxième conférence depuis qu’elle occupe cette haute fonction internationale.
En effet, cette ministérielle (CM13) se préparait de longue date, dès le lendemain de celle de Genève en 2022 tout de suite après les trois années de la Covid-19, par le secrétariat  de l’institution et ses cent soixante-quatre membres (164). Il y a eu une multiplication de réunions autour des thèmes les plus en vue dans le commerce multilatéral. Dans le souci de faire avancer la machine OMC, les 23 et 24 octobre 2023, une rencontre de hauts fonctionnaires avait été organisée dans la capitale de la Suisse pour finaliser les travaux en vue d’une Abou Dhabi réussie d’une part, et le 28 novembre 2023 une mini réunion ministérielle virtuelle sur l’agriculture d’autre part. Aux yeux de plus d’un, tout a été mis en place par cette équipe dirigée par l’ancienne cadre de la banque mondiale, madame Ngozi Okonjo Iweala, afin d’assurer le succès de la CM13. N’a-t-elle pas avancé lors d’une prise de parole avant cette conférence que : nous allons y arriver.
Lors de cette assise du commerce multilatéral  à Abou Dhabi, et, encore une fois un ensemble de sujets va être débattu entre les ministres du commerce des pays membres de l’OMC : la réforme de l’OMC, (avec et en vue la  réforme de l’organe de règlements des différends (ORD), la sécurité alimentaire, la facilitation commerciale, l’agriculture, le commerce électronique, les  subventions à la pêche. Concernant ces dernières, la directrice y tient beaucoup et à jouer de tout son dynamisme, son influence et son charisme pour y arriver. Il y va de sa réussite en tant que cheffe du commerce multilatéral.
À la veille de la grande messe du commerce mondial, la République d’Haïti a déposé son instrument de ratification concernant l’accord sur les subventions à la pêche et devient le soixante et unième (61-ème ) membre du club OMC à accomplir cet acte. Selon les règles de l’institution, pour qu’un accord entre en vigueur il faut que deux tiers (2/3) des membres de l’institution le ratifie.   

 C’est devenue une bonne vieille  habitude depuis la création en 1994 de l’Organisation mondiale du commerce, fille du Gatt de 1947 qui était un accord, qu’à chaque conférence ministérielle des pays qui en accession deviennent membres de plein droit du système commercial multilatéral (SCM). Cette fois encore, à Abou Dhabi, les Îles Comores et le Timor Oriental recevront leur ‘’parchemin’’ et feront passer le nombre des membres à cent soixante-six (166) membres.

Tout compte fait, dans un monde de plus en plus globalisé où le commerce, services et marchandises, est devenu un vecteur puissant de développement, tous les regards vont converger vers Abbou Dhabi pour suivre cette treizième conférence ministérielle (CM13) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et surtout attendre la déclaration finale qui en sortira après les travaux des ministres du commerce de toute la planète. Bon travail messieurs les ministres!
 
Syao Ning
23 février 2024

Share

La Rédaction 220

Kafounews

Laisser un commentaire

0 Commentaires