Ces jours mal aimés

Ces jours mal aimés

À tous ces jours
qui cœurs saignants
font fumer les artères de nos tiroirs
Tous ceux qui ont logé l’odeur de nos cieux
taillés dans la paume d’autrefois
Tout l’amour qu’on n’a pas su leur donner par ordre de pleurs
pour mouiller songes de graviers


On ne sait plus aimer jusqu’à fourrer les regards
de la flemme de midi
qui chiffonne la mémoire des trottoirs
Mais je te jure qu’on l’a déjà fait
avant de pleurer nos corps en lambeaux
ainsi que demain
une fausse promesse faite à nos instants présents


À tous ces jours où nous avions peu compté
les splendeurs que nous sommes
Où nous n’avions conçu de hasard
sur les sentiers de l’âme cette lueur d’amour qu’il nous reste de regret
Savoir que chaque jour
se doit d’être mangé cru
ne nous a pas longtemps marqués
On était jeunes, on était beaux on était beaux, oui
Et mourir fut cette fin heureuse
qu’on attendait à qui mieux mieux


On a toujours eu ce remords de ne pas savourer l’instant des choses
On n'a jamais connu demain avant qu’il soit
aujourd’hui

Aux jours mal aimés
tant d’autres vies
à laisser vieillir
pleins d'hiers.


•▪︎• Louis Yvare Kélouda

À propos de l'auteure

Louis Yvare Kélouda est née en 2001 à Cange, Péligre ( Plateau central ). Elle est en quatrième année d’étude de la gestion des affaires à l'université publique du Centre.

Share

La Rédaction 234

Kafounews

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  • Jeemy Gouboth

    March 19, 2023 - 09:27:34 AM

    Magnifique

  • Berry

    March 21, 2023 - 07:55:18 AM

    ❤️