Lettre à ma tendre Ulda

Lettre à ma tendre Ulda

Mon amour, il y a deux semaines depuis que je me suis fait braquer par des individus non identifiés qui ont pris tout ce que je possedais à la rue d'Oswald Durand, dans la capitale d' Haïti.

Je commence ainsi ma lettre car je voulais te rappeler que tu arrives dans ma vie à un moment où je suis troublé. La situation chaotique du pays prend le dessus sur notre amour. L'amour que j'ai pour toi rythme avec les balles qui tournent autour de ma tête tous les jours.

Ulda, je ne me rappelle plus la denière fois que je t'ai dit que je t'aime. Mais je me rappelle bien la dernière fois que j'ai garé ma moto devant un immeuble pour t'envoyer un texto d'amour, un jeune homme m'a vitement approché en m'intimant l'ordre de ne pas rester ici car c'est trop dangereux, disait-il. La nuit était belle, le ciel bourré d'étoiles. J'avais envie de t'embrasser, te serrer dans mes bras. Je pensais à tes seins fermes, pointus et aiguisés, à ta douce bouche épaisse, à tes lèvres mielleuses, vois-tu? Malheureusement qu' aujourd'hui mon absence te fait douter énormément de mon amour pour toi. N'est-ce pas ma chérie?

C'est avec peine que j'apprends à t'aimer dans un pays qui traine derrière lui tous les cadavres de nos frères dans tous les coins de Port-au-Prince. Saches que si je ne te dis pas que je t'aime tous les jours ; c'est parce que la situation chaotique du pays prend le dessus sur notre amour.

Bref, je ne t'aime pas avec l'éphémérité du temps. Je t'aime d'un amour qui éteint les pneus enflammés qui jalonnent notre route tous les matins, c'est un amour dur, un amour Silex, d'autres diraient un amour Père Lebrun. Nous voici, chérie, habiter dans l'infinitude de l'amour rose-noire de Port-au-Prince.

Pardonne-moi donc si je t'aime à l'image du pays. Pardonne-moi si à chaque fois que je veux t'aimer ce sont les rues de Port-au-Prince, avares de sang, qui grossissent dans mon poumon. Je porte, dans ma main gauche, tous les horizons d'amour déposant sur ton bas ventre, mais dommage ce soir la ville de Port-Prince ne rira pas. Elle ne rira jamais peut-être. Je ne peux pas t'aimer sur l'avenir de tant de générations calcinées, non je ne veux pas t'aimer sous ce soleil brûlant où la population gagne les rues contre la misère et la vie chère. Ulda, je ne peux pas t'aimer dans un pays où un étudiant peut être assassiné dans l'enceinte de sa propre faculté.

Lettre à ma tendre Ulda

Non je ne peux pas t'aimer quand n'importe quel citoyen peut à tout moment recevoir une balle en plein cœur à la rue Monseigneur Guilloux de retour de l'école avec ses enfants.

C'est là l'importance première de la lutte de Jacques Stephen Alexis.

Ma chérie, si mon amour pour toi est brûlé vif sous le ciel de Port-au- Prince, c'est parce que la situation chaotique du pays prend le dessus sur notre amour.

Malgré tout, mon rêve de m'endormir dans toutes les ruelles de tes seins, aux odeurs exquises, reste immuable sous la pression d'une ville aux mille douleurs.

#Thermidor Feguerson

Share

La Rédaction 230

Kafounews

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • Urielle Anténor

    October 12, 2022 - 12:13:30 AM

    Ce texte renforce les contats que font la comédienne Bien-aimée dans son texte "Port-au-Prince et sa douce nuit" à travers une société haïtienne déchirée par nombre d'impunités et d'amertumes, que les individus endossent dans leurs train-train quotidien. Qui malgré tout parvient à aimer pour surpasser ses angoisses.
    La génération a besoin de ces plument pour expliquer ces frustrations calquées dans nos âmes artistiques.
    Bon travail Fegg et je suis fière de toi????!

  • Oreste Jefté

    October 13, 2022 - 02:43:39 AM

    Un très beau texte, dans lequel l'auteur utilise l'amour pour mettre en perspective, ce que nous vivons actuellement.

  • Eveline

    October 18, 2022 - 10:50:59 PM

    Woaw, j'adore le texte c'est un très beau texte, je ne sais pas depuis quand vous l'avez écrit mais il parle de la situation actuelle du pays.
    Félicitations à vous !

  • Fédeline Johanna Luc

    December 29, 2022 - 02:18:03 PM

    J'adore ! Le fond c'est bien.