« Haïti : urgence d’une solidarité internationale agissante» à la Foire Internationale du Livre de la Havane

« Haïti : urgence d’une solidarité internationale agissante» à la Foire Internationale du Livre de la Havane

Du 16 au 25 février 2024, le pays de Fidel Castro, à travers son évènement phare « Foire internationale du livre de la Havane à Cuba », accueille une pléiade de personnalités littéraires et intellectuelles venues des quatre coins du monde pour une célébration libre du livre et de la pensée critique.

Sous l’invitation de l’Ambassade de Cuba en Haïti, deux figures de proue de l’intelligentsia haïtienne sont comptées parmi les invités : l’enseignant / syndicaliste Josué Merilien et le professeur / économiste Camille Chalmers. Au cours de la 32ème édition de cette activité,ces personnalités présenteront l’ouvrage collectif qu’elles ont dirigé « Haïti : urgence d’une solidarité internationale agissante » à l’Université de la Havane (Cuba) et dans d’autres espaces de la terre natale de José Julián Martí Pérez.

Faire entendre la voix souffrante d’Haïti, dénoncer l’hypocrisie et cette mainmise génocidaire des puissances impérialistes…

Publié en décembre 2023 sous la direction de Josué Merilien et Camille Charlmers, « Haïti : urgence d’une solidarité internationale agissante » met à nu l’hypocrisie et le cynisme calculés de ces « pays – amis » d’Haïti qui,en réalité, ne font que concocter des discours en veux – tu en voilà face à la situation d’un pays qui est en train de sombrerdans le vide d’un chaos innommable et programmé. C’est une sorte de radiographie de la réalité actuelle caractérisée par l’insécurité chronique, la dictature téléguidée des gangs à col blanc et àsapates comme stratégie de gestion de pouvoir politique, le kidnapping, l’impunité, l’apartheid,la criminalité et l’ingérence de la communauté internationale dans les affaires politiques.

Ce livre, riche de 328 pages, est avant tout un vibrant appel à l’action sincère et humaine pour sortir la première République noire des griffes assassines de l’impérialisme et du néo – colonialisme qui assure avec expertise la mort lente de la souveraineté nationale, de l’espoir, de la vie, en somme, de l’autodétermination d’un peuple qui espère encore...

Lors d’unpoint de presse tenu le 16 février 2024, avant de dire au revoir à Port – au – Prince pour Cuba, le professeur Mériliena rappelé que ce livre collectif indexeces artisans infatigables de l’enfer du peuple haïtien : « Haïti : urgence d’une solidarité internationale agissante» est un livre qui met en exergue la réalité actuelle du pays. Le livre pointe du doigt les acteurs nationaux et internationaux qui ont tout donné pour faire d’Haiti un territoire chaotique et infernal pour ses propres enfants qui, en quête d’un minimum de bien – être, se voient obligés de laisser leur pays par tous les moyens».Dans ce point de presse, le visage emblématique de l’Union nationale des normaliens haïtiens (UNNOH)croit, en se référant au document, qu’on peut délivrer Haïti de la tanière des puissances impérialistes et de leur discours mensonger. Pour l’auteur de l’essai « Haïti, éducation à la citoyenneté : enjeux et perspectives », il suffit de faire appel à des Haïtiens honnêtes, conséquents, capables de prendre valablement les rênes du pays.

Présenté en quatre langues (kreyòl, anglais, espagnol, français), le livre « Haïti : urgence d’une solidarité internationale agissante » est un « appel à la solidarité internationale contre les violations massives et systématiques des droits humains en Haïti». C’est un cri d’alarme contre la domination étrangère et la corruption généralisée qui représentent pratiquement les deux faces d’une même médaille, les deux ailes de la misère sociale qui s’étend impitoyablement sur le pays.



Anivince Anervé Jean Baptiste

Share

La Rédaction 220

Kafounews

Laisser un commentaire

0 Commentaires