Entreprendre pour briser les liens de la pauvreté

Entreprendre pour briser les liens de la pauvreté

Haïti, dit-on, est un pays pauvre. En 2019, son produit intérieur brut (PIB) par habitant était estimé à $756 US. Pour cette même année, selon la BID (2020), Haïti est classée à la 169ème place sur 189 pays en termes de développement humain. Depuis 2012, plus de 6 millions d’Haïtiens vivent en-dessous du seuil de la pauvreté avec moins de $2.41 US par jour, et plus de 2.5 millions sont tombés en-dessous du seuil de la pauvreté extrême, ayant moins de $1.23 US par jour. Au troisième trimestre de l'année 2020, le taux d'inflation était d'environ 20%.

Cette situation est le reflet d'une politique d'exclusion séculière adoptée depuis l'assassinat de Jean Jacques Dessalines. Près de 20% des ménages les plus riches détiennent plus de 64% du revenu total contre environ 1% pour les 20% des ménages les plus pauvres. L’on comprend alors pourquoi Haïti affiche, depuis 2001, un coefficient de Gini égal à 0,6 qui le place comme l'un des pays les plus inégalitaires au niveau de la région latino-américaine et caribéenne.

Entreprendre pour briser les liens de la pauvreté

La jeunesse haïtienne, qui représente plus de 50% de la population, est la couche la plus affectée par la pauvreté endémique et l’exclusion systémique et systématique en Haïti. En effet, Le taux de chômage est estimé à 61,9 % pour la tranche d’âge de 15 à 19 ans contre 50 % pour celle de 20 à 24 ans. Cette situation n’est pas le fruit du hasard mais l’expression d’une politique savamment menée pour tenir la masse, mais surtout la jeunesse instruite, loin du processus décisionnel et de création de richesses. D’autres avanceront des causes apparentes pour justifier cet état de fait. Parmi ces causes apparentes, l’on considérera les valses successives de stagnation et de récession qu’a connues l’économie haïtienne durant les 4 dernières décennies. Nous pensons notamment la récession de 1982 - 1985, suivie de la stagnation de 1986 - 1989. Néanmoins, nous pensons que les facteurs sous-jacents à la pauvreté extrême de la jeunesse haïtienne sont plutôt d’ordre structurel.

En plus du chômage, la jeunesse haïtienne doit faire face à d'autres problèmes tels l’insécurité, la mauvaise gouvernance et le déficit de citoyenneté. Dès lors, nous devons nous questionner sur le choix stratégique que doit faire cette jeunesse pour se lancer dans le processus de création de richesses.

A bien considérer, la voie entrepreneuriale semble être celle que doit suivre la jeunesse haïtienne. Dans un rapport spécial, le Financial Times (2015), affirme qu’Haïti est le pays qui génère le plus grand nombre d’entrepreneurs dans la région latino-américaine et caribéenne. Nous constatons toutefois que cet entrepreneuriat tarde à impacter positivement l'économie haïtienne. Aussi, Paul (2016) se demanda-t-il « quel entrepreneuriat pour quel développement en Haïti ? »
Cette interrogation, sans remettre en question l'esprit entrepreneurial, nous porte à réfléchir sur l'écosystème entrepreneurial à construire, sur les formes d'entreprises à privilégier et sur la vision entrepreneuriale à promouvoir. En attendant la réponse à ces interrogations, la jeunesse haïtienne est invitée à occuper massivement et stratégiquement l'espace entrepreneurial pour rompre définitivement les liens de la pauvreté et s'inscrire dans la dynamique de création de richesses et de circulation des revenus.


Mackendy Jeunay
Sitayen Ken



HYPERLINK "https://www.banquemondiale.org/fr/country/haiti/overview" https://www.banquemondiale.org/fr/country/haiti/overview
Financial Times (2015). « Investing in Haiti », FT Special Report, URL: https://www.ft.com/reports/investing-haiti, consulté le 15 décembre 2016.
Bénédique Paul, « Quel entrepreneuriat pour quel développement en Haïti ? », Études caribéennes [En ligne], 35 | Décembre 2016, mis en ligne le 16 décembre 2016, consulté le 21 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/etudescaribeennes/10341 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudescaribeennes.10341

Share

La Rédaction 234

Kafounews

Laisser un commentaire

3 Commentaires

  • Moïse

    November 22, 2020 - 04:43:32 PM

    Bonne idée .

  • Moïse

    November 22, 2020 - 04:43:49 PM

    Bonne idée .

  • Davenson Cadet

    November 23, 2020 - 04:04:20 PM

    C'est vraiment intéressant, je crois qu' une révolution à ce niveau(économique) est nécessaire