Qu'est-ce que la gestion municipale?

Qu

Dans le deuxième numéro de la chronique de la bonne gouvernance, nous avons établi les fondements politico-juridiques de la gestion municipale en en faisant ressortir ses composantes politique et administrative. Dans ce nouveau numéro, nous tenterons de définir la gestion municipale et de présenter ses différents champs d’intervention.

Il y a une certaine confusion sur la nature de la gestion municipale en Haïti. Bon nombre de gestionnaires municipaux, incluant les acteurs politiques et administratifs, ne savent pas ce qu’est la gestion municipale et ses domaines d’intervention. Cela n’est pas surprenant quand on sait que la majorité des acteurs occupant l’espace municipal n’ont ni la formation requise ni la motivation nécessaire à occuper cet espace. Dès lors, il convient de préciser pour les lecteurs de cette chronique ce que nous entendons par gestion municipale et quels sont ses principaux champs d’intervention.

Selon Dion (1984) une municipalité se forme d'une composante politique et d'une composante administrative qui en fait une organisation politico-administrative, c'est-à-dire une organisation où cohabitent un pouvoir politique élu, à qui revient la responsabilité de la décision, et une administration statutaire, chargée de mettre en œuvre ces décisions. La municipalité requiert donc une certaine gestion que l’on a qualifiée de gestion municipale. Ainsi, Dumornay (1993) affirme que parler de la gestion municipale revient « surtout à parler des actes administratifs qui sont posés dans la poursuite d’objectifs précis et le contrôle qui s’en suit ». Autrement dit, il n’existe pas de gestion municipale sans objectifs préalablement définis dont en veut impérativement la réalisation ni sans contrôle des résultats et activités conduisant vers l’atteinte de ces objectifs. Compte tenu de cette affirmation, nous pouvons nous demander combien de municipalités haïtiennes ont des objectifs précis de développement pour leur population ? De façon plus osée, nous aurions pu nous demander s’il existe une gestion municipale digne de ce nom en Haïti. Dans une tentative de réponse, nous dirions que les municipalités haïtiennes sont frappées par une crise cyclique de légalité et de légitimité et par le dysfonctionnement des services publics. C’est ce qu’il convient d’appeler la municipalité en crise. Celle-ci a été mise en avant par Ori (1994) dans son article intitulé crise, gestion municipale et participation populaire ou jeux de pouvoir dans la ville dans lequel il souligne les contraintes inhérentes aux communes ainsi que l’emprise de l’Etat qui enlève à la décentralisation tous ses effets financiers, et, aux communes, l’expression de leur autonomie […].

Outre la question de sa définition, les domaines d’intervention de la gestion municipale doivent également intéresser les citoyens, car c’est la base sur laquelle ils pourront évaluer la performance des administrateurs municipaux. Selon Divay (2019) le quotidien du citoyen est influencé par l’action municipale tant en milieu rural qu’en milieu urbain. Compte tenu de cette influence, le citoyen a l’obligation de connaitre ce qui relève des domaines d'action municipale de ce qui ne l’est pas pour avoir une vue d’ensemble de ce que fait sa municipalité. Aussi, nous dit Dumornay, l’administration municipale, tout comme l’administration de l’Etat, a des objectifs et une finalité qu’elle découpe en missions. Le développement social est la mission sociale du pouvoir municipal et pour bien remplir cette mission elle doit agir dans un certain nombre de domaines qui en constituent la charpente.

Entre autres domaines d’intervention de la gestion municipale, on peut citer : la toponymie, l’urbanisme et l’aménagement du territoire, les travaux publics, la voierie, la sécurité (police et service d’incendie), le transport en commun, l’alimentation en eau potable, le zonage urbain, la circulation automobile (signalisation, parking, trottoir, et contravention), le service d’hygiène et de sanitation ainsi que le service d’habitation. Voici donc les principaux domaines d’intervention de la gestion municipale. Il ne s’agit certainement pas d’une liste exhaustive, elle nous donne néanmoins une vue d’ensemble de ce qu’est ou de que ce peut être l’action municipale. A bien considérer, nous pouvons conclure que la gestion municipale n’est pas un jeu où s'aventurent des amateurs et des gens assoiffés de pouvoir et autres privilèges sans une vision de développement municipal. La gestion communale implique un projet de développement, des objectifs à poursuivre, des résultats à atteindre et des activités à réaliser pour le développement des populations bénéficiaires.
Kidonk yon minisipalite pa yon jwèt.




Auteur : Citoyen Ken


1. Dion, S. (1984). Politique et gestion municipale dans politique et management public, vol.2-2, p.3-24
2. Dumornay, J. (1993). Décentralusation territoriale et gestion municipale: un guide pour les décideurs et les citoyens, Bibliothèque nationale d'Haiti, 105 pages
3. Ori, B. (1994). Crise, gestion municipale et participation populaire ou jeux de pouvoir dans la ville, in Crise, ajustement et recomposition en Côte d'Ivoire, 12 pages
4. Divay, G. (2019). Le management municipal: les défis de l'intégration locale, tome 2, PUQ, 312 pages.

Share

La Rédaction 234

Kafounews

Laisser un commentaire

0 Commentaires